Céréales : une concurrence tous azimuts

Reims La Marne Agricole Ce début de campagne ne ressemble en rien au précédent. Les cours sont inférieurs de 35 %. Les marchés sont bien approvisionnés. Les aléas climatiques et les stocks d’invendus influent sur les cours. Le conflit en Ukraine et la fin du corridor n’affolent plus opérateurs.
Sur la Mer Noire, la fin du corridor maritime mis en place sous l’égide des Nations unies n’annonce pas la fin du trafic maritime depuis les ports ukrainiens. Crédit iStockdozet.
Ce début de campagne ne ressemble en rien au précédent. Les cours sont inférieurs de 35 %. Les marchés sont bien approvisionnés. Les aléas climatiques et les stocks d’invendus influent sur les cours. Le conflit en Ukraine et la fin du corridor n’affolent plus opérateurs. Les premiers plans de campagne de commercialisation des pays exportateurs de...